Home > Coin étudiant > Portrait de deux collégiens qui ont brillamment réussi au BEM

Portrait de deux collégiens qui ont brillamment réussi au BEM

//
Commentaires désactivés

L’équipe de Taoujih, le magazine spécialisé dans la vie étudiante et leurs orientations est allé à la rencontre de deux collégiens. Récit.

Nadine 13 ans, Cheraga, Alger, école publique

J’ai passé mon brevet cette année. C’était un peu difficile car on a travaillé dur.

D’abord, j’ai commencé à me préparer dès la rentrée scolaire, c’était facile car on avait peu de leçons. J’ étais très active. Je suivais en classe et je revoyais mes leçons à la maison, je posais beaucoup de questions aux profs.

Parfois je sentais l’échec, j’étais découragée et je me disais : « avoir un dix ou un dix-huit, c’est la même chose, c’est pas différent ».

Pendant les moments difficiles, je pensais au goût de la réussite et à la joie de mes parents.

Comment j’ai réussi ?

Je me suis organisée dès la rentrée pour ne pas perdre de temps. Je dormais à 20 heures et me réveillais très tôt le matin pour travailler.

J’ai cherché de bons annales, d’anciens livres, des sites sur internet et bien sûr le manuel scolaire.

A la fin de la semaine, je faisais une révision générale de tout ce que j’ai fait sans jamais rien laisser à la dernière minute.

A l’approche de l’examen, je me suis relaxée et j’ai pensé à de bonnes choses.

Comment j’ai travaillé le jour de l’examen ?

J’ai lu le sujet plusieurs fois et je me suis concentrée sur les questions sans penser à rien.

Quand je suis sortie de l’examen, je n’ai posé aucune question aux autres candidats.

Et ainsi j’ai passé toutes les matières.

J’ai eu mon brevet avec une moyenne de 18,88 et je suis admise au lycée « des matheux » de Kouba mais je dois réfléchir.

Lotfi, 14 ans, Said Hamdine, Alger, école privée

Laissez-moi vous expliquer, ceci n’est pas l’histoire d’un garçon qui se réveillait à quatre heures du matin pour faire ses exercices et apprendre ses leçons. Ça c’est l’histoire de ma camarade. Je vais vous raconter mon histoire, la mienne.

Je suis un collégien  comme les autres qui passe la moitié du temps à discuter, à plaisanter mais qui fait toujours attention à ce que disent les profs en classe et suis attentivement la leçon.Tout mon travail se fait en classe, au CEM.

Quand c’est les compositions ?  

Je révise à la dernière minute avec mes amis.

Pour le BEM ?

Je passais mes soirées à jouer mais je révisais avant de dormir et c’est comme ça que j’ai eu mon BEM  avec 18,76.

Commentaires

commentaires