Home > Buzz > Les 17 faits divers les plus surprenants sur Pokemon Go

Les 17 faits divers les plus surprenants sur Pokemon Go

//
Commentaires désactivés

Vous n’êtes pas sans savoir que Pokémon Go, l’application ludique permettant de chasser des créatures virtuelles cachées dans le monde réel est devenue un véritable phénomène dans notre société. Plus qu’un simple jeu, la tornade Pokemon Go renverse littéralement tout sur son passage et bat tous les records de popularité, mais est également la source d’une multitude de fais divers auxquels personne ne s’attendait. Découvrez notre sélection des plus étonnantes qui ne vous laissera pas de marbre.

  • Hillary Clinton utilise pokemon go pour attraper tous les électeurshillary

Elle organise un meeting à côté d’un PokéStop afin d’attirer un maximum de personnes. Petits et grands sont donc invités à venir poser des leurres et capturer des Pokémon pendant qu’ils enregistreront des votants et en apprendront d’avantage sur la candidate.

  • Donald Trump utilise pokemon go contre Hillary Clintontrump

Sur sa page Facebook, on trouve une vision particulière d’Hillary Clinton, son opposante démocrate, en tant que Pokémon dans une application fictive appelée Crookéd Hillary NO. « Crooked » se traduisant par « malhonnête »

 

 

  • vente compteVente d’un compte Pokemon Go pour 1500 dollars sur eBay, par un joueur se présentant comme un étudiant endetté.

 

 

  • appliDes sites et applications de rencontre Pokémon Go ont vu le jour.

 

 

 

  • Présence d’une arène Pokemon Go dans la maison blanche.daesh
  • Un journaliste joue à Pokemon Go pendant une conférence sur Daesh.
  • Alors qu’il jouait à Pokémon Go, un homme recherché par la justice a été interpellé à Milford dans le Michigan. Le jeu a conduit le malfrat directement au commissariat, où il tentait d’attraper des Pokémon.
  • L’Iran interdit pokémon go.
  • tombeUn jeune homme trouve Pikachu sur la tombe de son petit frère, fan du personnage.
  • Une jeune femme américaine, emportée par la passion de son jeu Pokémon Go, s’est retrouvée enfermée dans un cimetière.
  • En Belgique, les joueurs de« Pokemon GO »risquent une amende.

Selon les médias belges, la police compte désormais verbaliser les joueurs piétons faisant preuve d’inattention sur la voie publique. Elle pourra infliger une amende s’élevant à 55 euros

  • pokemonIVGAUne action anti-avortement se servant de Pokémon Go.

«Les Survivants», un groupe anti-IVG, a lancé la semaine dernière une opération contre l’avortement surfant sur le succès de Pokémon Go avec un site Internet pour faire culpabiliser les gens de n’avoir pas fait éclore un œuf dans lequel se trouvait un Pikachu, et des graffitis sur les trottoirs disant «Et si Pikachu n’était jamais né ?» avec une silhouette du Pokémon électrique. La réplique féministe est arrivée : des militantes ont commencé à recouvrir les graffitis des «Survivants» par d’autres graffitis disant «Mon corps mon choix»

  • Nouvelle tendance maquillage : le pokemouth.
  • make upPrésentatirce de télévision traverse un plateau télé en plein tournage en jouant à Pokemon Go sans s’en rendre compte.
  • Des voleurs utilisent Pokémon Go pour cibler leurs victimes.

La police explique que les voleurs auraient réussi à attirer les victimes grâce à une balise Poke Stop, ces balises du jeu vers lesquelles les dresseurs Pokémon se ruent pour y récupérer différents des items (des pokeballs, des potions, et autres). Celles-ci auraient attiré les joueurs dans des endroits isolés où les bandits les attendaient.

  • Un homme se fait poignarder et continue sa partie de Pokémon Go.
  • Des pokémons trouvés dans des endroits insolites.

.PG3PG7PG4PG10PG8pg1

Commentaires

commentaires