Home > Thèmes > Etudes à l'étranger > Etudier à l’étranger : les destinations les moins chères !

Etudier à l’étranger : les destinations les moins chères !


Où partir étudier à l’étranger et, surtout, en ces temps de crise, où est-ce que les cours sont les moins chers ? Pour répondre à ces questions, la Commission européenne vient de publier un comparant le coût des études dans l’enseignement supérieur public dans 30 pays européens – qu’ils soient membres de l’Union Européenne.

Le rapport prend en compte les frais d’inscriptions d’un côté et l’ensemble des aides, prêts, bourses et avantages fiscaux de l’autre. Résultat : il vaut mieux étudier au Danemark plutôt qu’en Angleterre, les frais d’inscription allant respectivement de 0 € à plus de 36.000 € par an.

Sachant que ce rapport , ne prend pas en compte le coût de la vie en-dehors de l’université.

Le Danemark

Kobenhavn_Danmark_3_original

Le coût : aucun : la fac est gratuite ! Les étudiants, qu’ils soient Danois ou ressortissants de l’Union Européenne, ne paient pas de frais d’inscription et ce, même au second cycle.

Montant de la bourse : près de 10.000 € de bourse par étudiant et par an. Le pays accorde des bourses à tous les étudiants sans distinction de ressource. Un étudiant peut ainsi toucher 9.119 € sur 10 mois pour financer ses études. Des aides supplémentaires sont même accordées à ceux qui deviennent parents pendant leur scolarité.

Sachant que la moitié des étudiants a recours à des prêts. À un taux de 4 %, les prêts peuvent aller jusqu’à 2.897 € par an et doivent être remboursés un an après la fin de son cursus. Les parents, eux, ne touchent ni allocations ni avantages fiscaux.

Une autre bonne raison d’y aller parce que selon l’OCDE, c’est le pays d’Europe où l’on est le plus heureux. Système de santé gratuit pour tous, sécurité, taux de chômage inférieur à 5 % et heures supplémentaires mal vues, les Danois ont plutôt la belle vie

►► Je veux étudier au Danemark ! 

La Suède

PHOb436b716-0377-11e4-8981-30c8b0e92b20-805x453

Le coût : l’université ne coûte rien pour les étudiants suédois, mais aussi ceux de l’Union Européenne, et des pays hors UE comme la Norvège, le Lichtenstein et l’Islande.

Montant de la bourse : près de 3.000 € d’aides : 64 % des étudiants ont touché 2.997 € par an.

Des bourses qui peuvent être complétées par des prêts allant jusqu’à 700 € par mois. Ils s’étendent aux jeunes de plus de 25 ans qui reprennent leurs études après avoir travaillé ou qui doivent faire face à des dépenses supplémentaires comme le fait de payer deux logements ou d’investir dans des instruments de musique ! En revanche, les parents ne reçoivent ni avantages fiscaux, ni allocations.

Une autre bonne raison d’y aller pour voir le monstre du Loch-Ness. Vu que les études sont très chères au Royaume-Uni (voir ci-contre), on peut toujours se consoler avec la version suédoise dont les habitants sont très fiers

►► Je veux étudier en Suède !

La Finlande

finlande

Le coût : aucun frais d’inscription exigé, à part dans le cadre de masters en anglais proposés par certains établissements.

Montant de la bourse : plus de 7.000 € de bourses et de prêts. Les jeunes ayant des revenus inférieurs à 11.850 € par an peuvent prétendre à une bourse dont le montant varie entre 55 et 298 € par mois – en fonction de l’âge et si l’étudiant vit ou non chez ses parents. Un supplément logement prend en charge une partie du loyer jusqu’à 206 € par mois. En plus de la bourse, on peut contracter un prêt allant jusqu’à 2.700 €. Ce qui porte le montant de l’aide potentielle à 7.196 €. En prime, les élèves méritants ont droit à des prêts supplémentaires.

►► Je veux étudier en Finlande !

La France

sunset-eiffel-tower-paris-france

C’est le pays le plus abordable pour les étudiants algériens, preuve en chiffre: 23.000 étudiants algériens poursuivent leur études en France, selon les statistiques de l’ambassade de France en Algérie. Voici les 3 villes les moins coûteux en France

BREST La ville bretonne est classée par l’organisation étudiante Unef comme la moins chère pour les étudiants. C’est la seule ville où les jeunes en études supérieures dépensent moins de 700 euros par mois pour vivre (679,95 euros). Ceci notamment grâce à des loyers bas, en moyenne de 322 euros pour un studio. Comparativement à Paris, étudier à Brest coûte presque deux fois moins cher (1.124 euros dans la capitale).

CLERMONT-FERRAND  Les étudiants bénficient d’un coût de la vie limitée pour suivre leurs cours à Clermont-Ferrand. Le loyer pour un studio en ville atteint en moyenne 366 euros, pour un total de dépenses de 709,97 euros mensuels.

RENNES – Le budget moyen pour suivre des études supérieures atteint, selon l’Unef, 746,42 euros par mois, dont 390 euros de loyer. Les transports en commun sont par contre assez élevés puisque leurs prix atteint 26,42 euros mensuels, dont soit presque autant qu’à Paris (27,83 euros). Les autres grandes villes étudiantes comme Toulouse, Montpellier, Lille, Marseille, Lyon et Paris sont encore plus chères.

►► Je veux étudier en France !     

Commentaires

commentaires


Vous aimerez aussi
BAC à Constantine : des candidats de plus de 40 ans pour le BAC
Congrès Des Mathématiciens Algériens Cma’2016
Le premier colloque international sur la géologie de l’atlas saharien (GAS-1)
NCA Rouiba recrute

1 Réponse